Affiche porte parolesFilm documentaire de Pascale Marchal sur les profs et les grèves de 2003.

Ceci est mon premier film, entièrement auto-produit, il est tourné en numérique
Sensible aux cadres , aux lignes, aux couleurs, aux regards, aux voix … je filme pour comprendre le monde, ce qui se dit et ce qui ne se dit pas, ce qui se contredit, ce qu’on évite de dire.
Mon intention est de lutter contre les idées reçues.

Manif des profsUn film basé sur une parole non entendue jusqu’alors. Ras le bol des poncifs sur les profs : »des fainéants qui ne pensent qu’aux vacances », » qui descendent dans la rue intempestivement »

Je souhaitais faire un film sur des individus particuliers et sur un corps de métier, sans corporatisme

Ma seconde motivation était la frustration après les dernières grèves très suivies de 2003- avec pour toute réponse du gouvernement : silence… mépris? Le même qu’ils affichent de façon éhontée pour les chômeurs, les intermittents du spectacle, les chercheurs, les ouvriers…la liste n’est malheureusement pas exhaustive. Bien gentiment, après avoir perdu beaucoup d’argent (l’état, à l’époque, a récupéré 800 millions d’euros avec les grèves) les profs sont rentrés dans les rangs consciencieusement  et ont fait passer le BAC pour ne pas léser les étudiants surtout; pas un  ne manquait à l’appel!

Et, floués, ils ont fait la rentrée comme si rien ne s’était passé. Pourtant élan de solidarité il y avait eu et constance dans un mouvement spontané, long, fatigant aussi.

avec marie-joFilmer pour exprimer une colère qui n’arrive pas à se dire. Une colère légitime : la  mienne, la leur, sans acrimonie. Filmer pour exprimer mon propre engagement, ma solidarité. Ecouter et être avec eux.Les conditions de travail sont de plus en plus difficiles pour tous; pour les profs aussi et ce, à plus d’un titre : surcharge des effectifs,suppressions de postes, décentralisation … pénibilité toujours accrue et toujours surmontée dans une étrange solitude. Ils sont confrontés de plein fouet à une nouvelle misère sociale et sont les garants d’une société bien gardée, joli paradoxe!

A bout de souffle les profs? NON

Je les mets en pleine lumière, en plans serrés, plans américains, plans fixes, sobres; image épurée; épurée de bruit et de fureur. Ce qu’ils disent est audible, leur combat est quotidien, ils connaissent leur responsabilité morale. Ils pèsent leurs mots comme ils le font dans leurs cours respectifs. Pas de vérité universelle, juste des bouts de vérités.

Mon film est fait de portraits forts, variés, hauts en couleurs. Une palette riche. Des éclats de miroirs à multiples facettes. Ils savent s’exprimer avec nuances

Ce sont des profs en colère, certes, mais ils font leur métier dans la joie et l’angoisse au ventre parfois; c’est ce que je voulais faire ressortir dans une parole authentique débarrassée de toute langue de bois, de tout didactisme.

Projection de Porte-parole à l' Ariel
Projection de Porte-parole à l’ Ariel

Ces profs échappent à la morosité ambiante, ils sont sans cesse en recherche, ils tissent l’intelligence au jour le jour, ils donnent la «pêche» ils sont beaux tant dans le paraître que dans l’être, ils enrichissent notre imaginaire et  dans le  même temps  nous poussent à nous sentir engagés au quotidien, ils nous poussent à être vivants. Une alchimie se crée. Ma caméra comme un passeur. PORTE-PAROLES…

Ce film offre un moment d’humanité et de conscience.
Chacun ajoute une pierre au puzzle d’un métier  rarement compris de l’extérieur  »
Pascale Marchal, 2005

profs, grèves, portraits, docu engagé, solidarité, engagement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s