corps-paysagesEditions Christophe Chomant

recueil de poèmes autour des oeuvres d’Amanda Pinto da Silva

«Je charmerai le Souverain des Ombres;
J’attendrirai leurs cœurs avec ma mélodie
Et loin du Hadès, j’emporterai Eurydice. »
Orphée dixit

Amande joli fruit
1. Pégase
2. « Cherche femme endormie sous saule pleureur… »
3. Imagine-toi perdue dans un film de David Lynch
4. « Mais pourquoi le vrai est-il si bien caché ? »
5. Lettre oubliée. « Garde tes salades pour les limaces »
6. « Qui donc réparera l’âme des amants tristes ? »
7. « Assises mes pensées s’endorment »
8. « Gnôthi se auton », mon portrait littéraire
9. « Je propose à chacun l’ouverture de trappes intérieures, un voyage dans l’épaisseur des choses. »
10. Berceuse
11. « J’aime le son du corps … »
12. « C’est drôle, hier je n’étais pas avec vous et je pensais à vous, alors que là, je suis avec vous et je pense à autre chose »
13. « Au théâtre, des vivants vont voir des vivants »
14. « Nous ne possédons rien, si ce n’est la puissance et, peut-être, le talent de recréer, allongé sous un saule dans un fauteuil articulé, ce que nous avons soi-disant déjà vécu »
15. « La photo, c’est la vérité et le cinéma c’est la vérité vingt-quatre fois par seconde. »
16. « Il pleut des voix de femmes comme si elles étaient mortes »
17. « Hommage et tombeau »
18. « J’ai écrit toute mon œuvre pour dire que je n’avais pas trouvé de signification à la vie. »
19. « Dans mon cimetière j’enterre… »
20. « D’ailleurs c’est toujours les autres qui meurent… »
21. « Beau comme la rencontre fortuite, sur une table de dissection, d’une machine à coudre et d’un parapluie. »
22. « Quand une chamane entre en transe sur une mer en furie, le monde est pris de vertige. Les mouettes heurtent les vagues et les sternes sanglotent. »
23.  Ekphrasis
24. « Les films les plus beaux sont ceux qui montrent des gens en train de lire »
25. « L’Art lève la tête quand les religions perdent du terrain. »
26. « Un homme fait de tous les hommes, qui les vaut tous et que vaut n’importe qui. »
27.  Une chambre à soi
28. « Si tu rates une marche de l’escalier, t’inquiète pas, y’en a encore beaucoup d’autres à dégringoler… »
29. Tel Ulysse que seul son chien reconnut à Ithaque
30. « Un jour j’arracherai l’ancre qui tient mon bateau loin des mers »
31. Nuit noire, nuit blanche
32. Café perdu
33. « Ultima necat »
34. S’en vient le soleil
35. « Yo me enamoré del aire »
36. Corps-Paysage

Ce recueil de poèmes, paru en 2012 aux éditions Christophe Chomant est composé autour des oeuvres de la peintre Amanda Pinto da Silva*.

Pour vous le procurer, merci d’envoyer un chèque de 24€ (+2€ de port)
à l’ordre de D. Marchal
et de l’adresser à
Editions Livre sa vie
5 rue Dieutre
76000 Rouen

Disponible aussi à la librairie l’Armitière du Musée des Beaux Arts de Rouen.

Corps-paysages, c’est aussi un film réalisé en 2012 que vous pouvez voir ici
Dans lequel dialoguent chacune à leur manière, Pascale Marchal et la peintre Amanda Pinto da Silva. L’une lisant ses textes et l’autre peignant les corps paysages.

voir aussi l’article de Philippe Tual dans Paris Normandie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*Amanda Pinto Da Silva est née en 1964 à Fortaleza au Brésil, où elle passe les vingt premières années de sa vie. Après un séjour en Allemagne, elle s’établit à Rouen, où elle travaille la technique du dessin et de la peinture, aux Beaux-Arts et auprès de Denis Godefroy. Elle pratique aujourd’hui la peinture, la sculpture (bois, cuir, terre, pigments, différents matériaux naturels…), la gravure, l’installation d’œuvre et la scénographie. Amanda Pinto da Silva anime également la galerie « Espace Mémoire » et participe à des manifestations du groupe Gropius dans le cadre d’échanges Franco-Brésiliens. Depuis 1998, elle multiplie les scénographies et les expositions en Normandie, à l’Opéra de Rouen, à Paris et au Brésil.

Publicités