Le film, contrepoint de l’écriture : une installation.

Voici plusieurs vidéos réalisées en miroir de mes livres et autres portraits documentaires.

L’image en mouvement est une longue pratique qui mérite d’être préservée :
tous mes films sont archivés au PôLE-IMAGE de ROUEN
ainsi que mes films super 8 des années 1970, 1980, 1990, 2000
(Voir ici un film sur Giverny et un autre sur Georges Braque)
de même pour les films de mes grands-parents en 8 et 9 mm

les Années lues

85 femmes lisent Les Années d’Annie Ernaux. Extrait du Film numérique expérimental et littéraire.

Corps-paysages

film documentaire dans lequel dialoguent chacune à leur manière, Pascale Marchal et Amanda Pinto da Silva. L’une lisant ses poèmes et l’autre peignant les corps paysages. 30 minutes.

Cousu de fils rouges, improvisation

Cousu de fils rouges. Un film de Patrick Marchal, improvisation sur l’oeuvre de l’artiste Catherine Bernard, réalisé au théâtre le Rive Gauche, chez Robert Labaye, un ami très cher.

Femme, femme

Deux portraits de femmes extraits du documentaire réalisé en 2015 : Michèle Reverbel Dalmasso et Suzy Singa

Les sentinelles de l’insolite

Extrait du film documentaire, à la rencontre de l’art brut et de l’artiste Pierre Prévost en Aveyron.

L’enterrement de Madame Bovary

Par Patrice Quéréel au PCMA, cimetière de l’Art à Nolléval

Prendre Duchamp

Pascale Marchal lit le livre de Patrice Quéréel, Prendre Duchamp. Extrait commenté de l’épitaphe de Marcel Duchamp.

Porte Parole

Film documentaire sur les profs et les grèves de 2003.

 

Publicités